Littérature comparée (module 1)

  • Cours (CM) -
  • Cours intégrés (CI) 24h
  • Travaux dirigés (TD) -
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) -

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

LT23 AM56 (module 1)
[choisir un groupe]
Gr. 1 - M. DETHURENS
littérature et peinture
Comment se fait-il que tant d'écrivains ont été fascinés par la peinture ? Un tableau serait-il plus à même qu'un texte d'évoquer une situation, de traduire un sentiment ? De Diderot au XVIIIe siècle jusqu'aux romanciers d'aujourd'hui comme Pierre Michon ou Pascal Quignard, en passant par les pus grands auteurs français (Stendhal, Baudelaire, Zola, Proust, etc), toute une littérature existe en France qui s'est consacrée à l'écriture des chefs-d'œuvre de la peinture. C'est ce continent peu connu que ce cours se propose d'explorer.

Tous les textes et les tableaux seront fournis dans le cours.

Gr2 - MME ZANIN
Porter un masque
Le masque ne sert pas seulement à éviter la contagion : il cache le visage, dissimule l’identité, protège des regards. Le masque est lié au théâtre et c’est par le théâtre que nous chercherons à comprendre ses multiples emplois et significations. Des masques du théâtre antique aux rôles de la commedia dell’arte, des femmes masquées dans les rues de Venise aux superhéros du cinéma, des black faces aux travestis, le port du masque forge notre apparence, révèle notre identité, façonne notre vie avec les autres. Par l’étude du théâtre européen de la première modernité, il s’agira de comprendre ce qu’il arrive quand des acteurs, des voleurs mais aussi des soignants, des femmes, des hommes politiques ou des simples passants portent un masque.

Bibliographie : Shakespeare, Othello, Marivaux, Le Jeu de l’amour et du hasard (et une anthologie de textes qui sera distribuée à la rentrée).


Gr3 - MME ISSARTEL
Réécritures de contes dans le théâtre du XXe siècle : libérer les héroïnes!

Dans le théâtre du XXe siècle, le conte est de plus en plus présent. Les figures de Blanche-Neige, de Cendrillon ou du petit Poucet, qui peuplent l'imaginaire du cinéma et des romans, deviennent de plus en plus souvent des personnages de théâtre, et les dramaturges nous livrent leur version de l'histoire. Pourquoi ce goût pour les contes ? S'ils paraissent réservés au théâtre pour la jeunesse, d'autres dramaturges s'en emparent pour explorer les côtés psychanalytiques et symboliques plus sombres du conte, et pour les mettre en relation avec des questions d'actualité (le genre, le rôle des femmes, l'écologie, la politique...). Le théâtre est comme un terrain de jeu où remettre en question les modèles anciens.
Le cours explorera surtout les figures de Blanche-Neige et du Petit Chaperon rouge, et proposera de réfléchir à des questions de mise en scène au-delà de l'étude des textes.

Oeuvres : le Petit chaperon rouge (Joël Pommerat), et Au bois (Claudine Galea).
le Cas Blanche-Neige, ou comment le savoir vient aux jeunes filles (Howard Barker), et Blanche-neige foutue forêt (Claudine Galea)
D'autres textes complémentaires seront fournis en cours.

Gr4 - MME ISSARTEL
Même programme que le Groupe 3.


Gr5 - MME RODIC
"Enivrez-vous !" : l'ivresse des poètes
« Il faut toujours être ivre, de vin, de poésie ou de vertu, à votre guise, mais enivrez-vous ! » s’écrie Baudelaire dans Le Spleen de Paris. Inspirations bachiques ou dionysiaques, chansons à boire, invitations à l’ivresse et à ses excès jubilatoires ou au contraire mises en garde morales contre ses excès, la poésie entretient une longue histoire avec l’alcool. Nous étudierons les modulations des rapports, souvent complices, entre les poètes et l’ivresse : que nous disent-ils de la poésie ?

Œuvres :
Apollinaire, Alcools, Gallimard / Poésie, 1966.
Une anthologie de textes sera fournie (Scarron, Baudelaire, Rimbaud, Symons, Yeats, Bukowsky, etc.)
 

LICENCE - Sciences du langage