UE6 – Option (1 choix)

  • Cours (CM) 12h
  • Cours intégrés (CI) 24h
  • Travaux dirigés (TD) 24h
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) -

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement


LT23EM61 : Science et fiction, horreur et care : l’imaginaire de la greffe
Devenus aujourd’hui sujets de société, la greffe et le don d’organes ont de longue date nourri l’inspiration des écrivains et des cinéastes. Ce cours propose d’examiner les évolutions actuelles de cet « imaginaire de la greffe », étroitement lié aux représentations du corps. Prise entre l’avancée de la science et l’anticipation de la fiction, la greffe oscille aussi entre les pôles contraires de l’horreur – exemplairement incarnée par Frankenstein – et de l’effort de réparation thérapeutique, placé de nos jours sous le signe du care. Troublant les frontières du moi, la greffe pose enfin la question de l’autre et du même : elle constitue à ce titre une métaphore vivace des angoisses identitaires du sujet moderne. Ce cours s’attachera donc particulièrement aux manifestations de l’imaginaire de la greffe dans le champ des littératures francophones et, plus largement, postcoloniales.
La lecture intégrale de l’une des œuvres suivantes est exigée :
  • Malika Mokeddem, L’interdite, Paris, Grasset, 1995.
  • Jean-Luc Nancy, L’intrus, Paris, Galilée, 2000.
  • Sanjay Nigam, L’homme greffé, Paris, Le Cherche Midi, 2005.
  • Dai Sijie, L’acrobatie aérienne de Confucius, Paris, Flammarion, 2009
  • Maylis de Kerangal, Réparer les vivants, Paris, Gallimard : Verticales, 2013.
  • Hubert Haddad, Corps désirable, Paris, Zulma, 2015.

Contact

Faculté des Lettres

14 RUE DESCARTES BAT LE PORTIQUE
67084 STRASBOURG


LICENCE - Lettres