Ecole d'automne de Lethica : "Représenter les vieillesses"

Affiche Lethica
19 septembre 2023

Étudiants de master : participer à l’école d’automne de LETHICA "Représenter les vieillesses" vous permet de valider des heures dans le cadre de l'UE "Stage en laboratoire" (Faculté des lettres).

Vous condamnez le sexisme… mais vous ne connaissez pas l’âgisme ? Vous ne jurez que par Le Deuxième sexe, mais vous ignorez que Simone de Beauvoir a écrit un livre capital sur la vieillesse ? Vous pensez que les vieux et les vieilles sont des « autres » situés à des années-lumière de vous ? Une voix en vous murmure que ça ne vous arrivera jamais, que vous mourrez avant la décrépitude, victimes de l’embrasement généralisé de la planète ?

L’école d’automne "Représenter les vieillesses" de LETHICA devrait bousculer vos certitudes !

Des chercheuses et chercheurs (sociologues, historienne de l’art, spécialistes de littérature, de théâtre, de cinéma ou encore de danse), un médecin, des artistes (hommes et femmes de théâtre, chorégraphe, vidéaste, etc.), réfléchiront à la manière dont notre société, l’art et la littérature pensent les vieillesses, en lien avec diverses questions éthiques.

Des conférences ouvertes à toutes et tous se tiendront à la salle de conférence de la MISHA du mardi 26 septembre au jeudi 28 septembre. Voir le programme :https://lethica.unistra.fr/evenements/evenement/ecole-dautomne-2023-representer-les-vieillesses-cinema-litterature-theatre-histoire-de-lart 

 

Venez assister aux deux événements phares de la manifestation :

1. La projection du film La Vie démente (2020), mardi 26 septembre à 19h à la MISHA/salle de conférence. Ce film raconte avec humour (belge !) la vie d’un couple de trentenaires confrontés à la démence progressive d’une mère. Pendant qu’Alex et Noémie cherchent à avoir un enfant, la mère d’Alex adopte des conduites de plus en plus extravagantes…. 

2. Le spectacle Vieillesses irrégulières, mercredi 27 septembre à 17h30 au Portique/salle d’évolution (gratuit, mais attention : places limitées). Ce projet de recherche-création se conçoit comme une mise en voix et en scène des archives à partir desquelles l’historienne Mathilde Rossigneux-Méheust a écrit son ouvrage Vieillesses irrégulières (publié en 2022 aux Éditions La Découverte), sur la vieillesse en hospices ou maisons de retraite. En quoi l’aspect carcéral de ces archives - constituées en grande partie de rapports disciplinaires et de listes de punitions infligées aux résident.e.s de ces institutions - résonnent-elles avec la relégation actuelle des personnes âgées ?

 

Au plaisir de vous retrouver les 26, 27 ou 28 septembre !

 

Kenza Jernite, maîtresse de conférences en études théâtrales, Université Sorbonne Nouvelle, Paris

Corinne Grenouillet, professeure de littérature française, Faculté des lettres, Université de Strasbourg